• 08
  • 12
  • 01
  • 05
  • 02
  • 03
  • 10
  • 06
  • 09

Un centre médical peut fonctionner selon le paiement soit à l'acte, soit au forfait. Dans le système forfaitaire, le patient s'inscrit auprès du centre médical, qui aura préalablement conclu un accord de paiement avec l'INAMI  et il s'engage à ne plus consulter d'autres dispensateurs de soins que le ou les médecins généralistes travaillant au sein de ce centre.

En contrepartie, le patient ne paie rien au médecin, pas même le ticket modérateur. Chaque mois, l'INAMI (via les Mutualités) verse au centre médical un montant fixe pour chaque patient inscrit, que celui-ci ait été vu ou non par un médecin.
Le médecin bénéficie d'une charge administrative allégée, d'une rémunération stable et de la suppression du risque lié à la conservation d'argent liquide.

Le temps gagné peut dès lors être consacré au patient, à la promotion de la prévention et aux actions de formation à la santé.

Parallèlement au forfait pour soins médicaux, des accords peuvent également être conclus pour la dispense de soins infirmiers et de kinésithérapie dans le même centre.
Ces deux disciplines donnent lieu au paiement mensuel de deux autres forfaits distincts.